Etude sur la marche et les cardiopathies ischémiques.

Définition préalable :

La cardiopathie ischémique est caractérisée par une quantité de sang insuffisante transportée jusqu’au muscle cardiaque (myocarde) ce qui entraîne une réduction d’apport en oxygène aux cellules cardiaques. Elle est principalement liée aux facteurs de risque cardiovasculaire classiques, à savoir le diabète, l’hypercholestérolémie et l’hypertension artérielle.

Résumé

L’utilisation de podomètres est de plus en plus rependue dans le cadre d’interventions visant à rehausser le niveau d’activité physique (AP). Cependant, le seuil minimal de nombre de pas à atteindre pour améliorer le contrôle des facteurs de risque demeure incertain. 7500 pas quotidiens ou 15 minutes d’activité physique d’intensité moyenne à intense : est-ce suffisant pour la prévention secondaire des cardiopathies ischémiques ?

Objectif

Vérifier si les personnes atteintes de cardiopathie ischémique qui réalisent en moyenne au moins 7500 pas par jour ou plus de 15 minutes quotidiennes d’activité physique d’intensité moyenne à vigoureuse (APMV) (? 3,6 METs) sur une période d’un an ont un meilleur contrôle des facteurs de risque que ceux qui n’atteignent pas ces objectifs.

Méthode

Étude descriptive comparative où l’Activité Physique a été mesurée avec un podomètre (Digiwalker NL-1000) porté à la taille du lever au coucher durant 7 jours. Cette mesure a été prise 5 fois à intervalle de 3 mois. L’échantillon était composé 20 hommes et 16 femmes (66 ± 6 ans). Après 12 mois, les moyennes de pas quotidiens et de minutes passées à faire une activité physique étaient calculées pour chaque participant. Ceux ayant exécuté une moyenne de ? 7500 pas étaient classés dans le groupe STEP+ et ceux ayant une moyenne de > 15 minutes d’Activité physiques étaient classés dans MIN+. Les indicateurs cliniques de facteur de risque ont été mesurés 3 fois à intervalle de 6 mois.

Résultats

Les groupes STEP+ (n = 12) et STEP– (n = 23) ont respectivement exécuté 5040 ± 1522 et 9128 ± 1695 pas en moyenne sur 12 mois. Une différence significative a été observée entre ces groupes pour le tour de taille (11,2 ± 3,4 cm), l’IMC (4,7 ± 1,7 kg/m2), triglycérides (0,41 ± 0,14 mmol/L), et le cholestérol non-HDL (0,46 ± 0,2 mmol/L). La moyenne quotidienne de minutes d’activité physique chez les groupes MIN– et MIN+ étaient respectivement 8,0 ± 3,9 min et 22,8 ± 5,3 min. Le tour de taille atteignait davantage les cibles chez le groupe MIN+.

Conclusion

Les personnes avec une cardiopathie ischémique qui ont effectué 7500 pas/jour ou 15 min/jour d’activité physique semblent avoir un meilleur contrôle de certains facteurs de risque tels que l’obésité et la dyslipidémie. Ces résultats encouragent les patients avec cardiopathie ischémique de maintenir une activité physique quotidienne de 7500 pas/jour ou 15 min d’Activité Physique afin de réduire leur risque cardiovasculaire.

© 2021 Elsevier Masson SAS. All rights reserved.

Article présent sur Science direct