Faire ses courses par internet ? Jamais !

Il est irritant, dans les discussions entre amis, de constater cette fierté qu’ont les gens à clamer haut et fort leur bonheur de ne plus faire les courses autrement que par internet : « C’est génial, je fais mon shopping depuis mon canapé » ; « je fais mes courses sans bouger de chez moi » ; « plus besoin de sortir de la maison, le supermarché me livre à mon domicile »…
Sans vouloir paraître réactionnaire ou hostile au progrès, cette nouvelle tendance ne propose rien de positif… En effet, faire ses courses par internet n’est bon ni pour la santé ni pour la vie sociale… et c’est souvent plus cher !

Faire ses courses au supermarché : un mal pour un bien.

Faire ses courses est une obligation. Nous devons nous approvisionner régulièrement. Et cela n’est pas toujours très agréable. Mais si cela est souvent perçu comme une contrainte, les effets positifs de cette « corvée » ne sont pourtant pas à sous-estimer.
Ainsi, aller au supermarché est une excellente occasion de marcher. Depuis le parking (pensez à ne pas vous garer trop près de l’entrée) jusqu’à la caisse en passant par les rayons, vous cumulez les pas accroché à votre caddie. Tout en choisissant les yaourts, les conserves et les shampooings dont vous avez besoin pour la semaine, vous vous faites du bien. C’est également bon pour le moral. Vous en profitez pour voir du monde, pour croiser au détour d’une tête de gondole un voisin ou un ami, pour discuter quelques secondes avec l’hôtesse de caisse.
Pour les fruits et légumes, quel plaisir de se promener entre les étals d’un marché. On est enivré par les senteurs des fleurs fraîches, des tomates, des fraises ou des herbes aromatiques. C’est un véritable spectacle assuré par les maraîchers. On rencontre des connaissances, on papote avec les producteurs, on se tient au courant des derniers ragots… La corvée des courses se transforme en agréable promenade.

Et quand on a les moyens, faire ses courses chez les petits commerçants est également un véritable bonheur. On se balade en centre-ville, on passe de commerce en commerce, on discute avec l’épicier, le boucher ou le boulanger, on fait une petite pause pour prendre un café dans le troquet du coin… Un petit moment de bonheur dont il ne faut pas se priver. C’est bon pour le moral et c’est bon pour la santé ! Et, cerise sur le gâteau, c’est bon pour les emplois et l’économie de nos petits commerces.

Non aux courses sur internet !

Alors c’est avec fierté que je me permets de faire mon rabat-joie.

Non aux courses par internet !

Ne cédons pas à cette tentation de tout faire depuis notre ordinateur. Continuons à sortir de chez nous pour faire nos courses. Nous avons tout à y gagner. Notre société également.