Les plus beaux marchés du monde…

Faire son marché en marchant; ou comment allier plaisir et besoin ?!

Nous vous avons regroupé, via les guides du routard et guides Lonely Planet, les plus beaux marchés du monde.
N’ayant pu les visiter tous, les guides nous donnent leur avis sur ces marchés.
Que vous partiez en voyage ou non, nous voulions vous donner l’envie de découvrir les marchés, qui sont, même les moins connus, un lieu de rencontre et de produits exceptionnels. 

  • Le Marché de Rungis (France) :

 

rungis2

Plus de quarante ans après sa création, le marché de Rungis se plaît à rappeler son titre de «capitale mondiale du frais».
Ville dans la ville s’étendant sur 234 hectares, Rungis reste l’un des plus grands marchés de produits frais au monde et un maillon essentiel de la tradition culinaire française.
Le MIN – Marché d’Intérêt National – comme le nomment les anciens, a été créé en 1969 pour remplacer les Halles de Paris devenues trop étroites. Couleurs et saveurs se mêlent au brouhaha des « va-et-vient » des vendeurs et transporteurs. Chaque jour, 6 000 tonnes de fruits, de légumes, de poissons et de viandes venus du monde entier transitent par Rungis. 

 

  • Boqueria de Barcelone (Espagne) :

 

barcelone

 

« Ce qu’on ne trouve pas à la Boqueria, on ne le trouve nulle part » dit-on à Barcelone !
Dans une rue adjacente à la Rambla, le marché de la Boqueria (ou connu aussi sous le nom de « Mercado Sant Josep ») est le plus ancien marché d’Espagne et sans nul doute l’un des meilleurs au monde.

Jambons charnus, vins des meilleures bodegas, épices et herbes aromatiques aux senteurs envoûtantes, poissons salés, fromages, fruits et légumes aux couleurs vives débordent des quelques 800 stands de la Boqueria. Né comme marché ambulant au XIIIe siècle, la Boqueria reste un symbole de tradition et le cœur de la vie populaire de Barcelone.

 

 

 

  • Camden Market (Angleterre) : 

 

londres3

 

Surprenant, le marché aux puces de Camden Town, au cœur de Londres, est une ode à la diversité et à la fantaisie ; et est le grand de Londres !

Dans ce fabuleux bric-à-brac, on trouve de l’artisanat, une brocante, des friperies, des objets vintage, des disquaires, des salons de piercing, des tatoueurs et un marché traditionnel axé sur la mode.

 

 

  • Les souks de Marrakech (Maroc)

 

marrakech3

Des effluves épicés au bal d’échoppes multicolores, du fourmillement de la foule aux interpellations des vendeurs, les souks de Marrakech envoûtent les sens. Au centre de la « perle du Sud », 17 souks répartis par artisanat se croisent et s’entremêlent dans les ruelles sinueuses de la médina, inscrite au patrimoine mondial de l’UNESCO. 
Dans ce dédale, plus de 40 000 artisans marocains au savoir-faire séculaire fabriquent et marchandent leurs produits..

Tissus, vêtements, selliers, ustensiles de cuisine, bijoux, épices, maroquinerie, objets en fer forgé : un véritable bric-à-brac, vivant et à vivre, éblouissant au fil de l’artisanat marocain. La plupart des boutiques sont fermées pour la grande prière le vendredi de 11h à 16h.

 

 

  • Bazar d’Istanbul (Turquie) :

 

Istanbul5

 

Le Grand Bazar (Kapali çarsi en turc) est le plus grand bazar couvert d’Orient et le plus «ancien» au monde (XVe s.). L’édifice actuel date du début du XIXe s., le bazar ayant brûlé à plusieurs reprises depuis sa fondation par Mehmet le Conquérant. 

Des arcades de mosaïque bleue, rouge ou verte servent de voûtes aux 58 rues et ruelles enchevêtrées du Grand Bazar. Ce dédale de passages, de cours et de rues révèle une véritable caverne aux merveilles haute en couleurs : tapis, cuivres, argenterie, céramique, poteries, narguilés, articles en cuir, antiquités jalonnent les 4 000 échoppes de ce marché. 

Il est coutume de dire qu’«un homme dépouillé de tout pourrait sortir du Bazar complètement vêtu et meublé ». Ici, tout se marchande. L’art de négocier est donc de mise, si vous voulez profiter des bonnes affaires !

 

 

 

  • Le marché de Kaolack (Sénégal) :

 

Senegal

Plaque tournante du commerce de l’arachide et du sel, Kaolack, située dans le Siné-Saloum à 200 km de Dakar, recèle un marché des plus  pittoresques – et l’un des plus importants ! – du Sénégal, loin devant ceux de Dakar. 

En marge des sentiers touristiques, le marché de Kaolack n’a rien perdu de son authenticité. Un festival pour les sens, où tous les corps de métiers sont représentés (dinandiers, savetiers, herboristes…). 

Instruments de musique, matériel agricole et objets incongrus ponctuent les allées aux côtés de nombreux étals de fruits et légumes. Vous y trouverez même une panoplie de remèdes aphrodisiaques (à base de cornes de gazelles, peau de serpent, crinières de lion…) dont se servent les femmes sénégalaises pour soigner leurs proches.

 

 

  • Tsukiji, marché aux poissons de Tokyo (Japon) :

 

japon

C’est à la pointe de l’aube (4-5h) que le marché de Tsukiji prend vie. Ce marché de l’arrondissement de Chuo à Tokyo est connu pour être le plus grand marché aux poissons au monde : tous les jours, près de 3 000 tonnes de poissons sont déversées sur ses étals. Le ballet infernal des camions venant débarquer poissons et crustacés se mêle aux cris des mareyeurs en quête d’acheteurs et au brouhaha des visiteurs. 

Thon de Guam, saumon de Norvège, poulpes d’Afrique, saumons argentés du Chili, Shishyamo, etc. Près de 450 espèces de poissons venus du monde entier sont vendus en gros ou au détail par 1 500 commerçants. Poisson frais à savourer sur place dans les fameux restaurants de sushis du marché !

A savoir : les touristes sont tolérés dans les grandes halles s’ils n’entravent pas la bonne marche des ventes et certains endroits leur sont même interdits. Attention, le marché doit déménager en banlieue d’un moment à l’autre !

EN 2016 IL EST PRÉVU QUE LE MARCHÉ DÉMÉNAGE POUR SE VOIR IMPLANTÉ À TOYOSU.

 

  • Yau Ma tei Hong Kong (Chine) :

 

yau-ma-tei-hong-kong

Quartiers populaires et authentiques de la « perle de l’Orient », Yau Ma Tei etMong Kok abritent d’incroyables marchés à ciel ouvert. Toujours très animés, ces véritables chaos organisés grouillent de monde et restent l’endroit idéal pour faire de bonnes affaires.

La singularité de ces marchés réside avant tout dans leur diversité étonnante. Couleurs vives des fleurs du FlowerMarket, symphonie de piaillements s’échappant du marché aux oiseaux BirdMarket, ronde des poissons rouges et exotiques du Goldfish Market et éclat des bijoux précieux du Jade Market se mêlent aux traditionnels étals de fruits et légumes. 

Le Ladie’s Market fera le plus grand bonheur des dames tandis que le marché nocturne de Temple Street, surnommée «la rue des hommes», se charge de ces messieurs ! Vêtements, accessoires, gadgets, CD, films, montres, etc. Tout y est ! Marchés ouverts tous les jours de 10h à 21h, excepté pour Temple Street (14h-0h).

 

  • Chatuchak Bangkok (Thaïlande) : 

 

Chatuchak-weekend-market

Le marché du week-end de Chatuchak, connu localement sous le nom de Suan Chatuchak, impressionne par le bric-à-brac désordonné qui y règne. Situé au nord de Bangkok, sur Phahonyothin et Khampaengphet Road, Chatuchak reste le plus grand marché à ciel ouvert d’Asie. Dans cette sorte de marché aux puces géant, tout se trouve et tout se vend !

Des vêtements au mobilier, des souvenirs et objets d’artisanat traditionnel aux animaux, des plantes et produits frais aux livres, rien n’échappe à Chatuchak ! Négociation indispensable, bien sûr.

 

 

  •  Marché flottant Damnoen Saduak sur le Klong Lat Phli (Thailand) :

 

marches_flottant damnoen saduak

Un des marché flottant les plus large, et généralement celui figurant sur les cartes postales ! Fruits et légumes ; ou encore textiles, tout se vend sur l’eau !

Il est situé dans la province de Ratchaburi, à environ 80 km au Sud-ouest de Bangkok. 
Actif entre 6h00 et 11h00 du matin, il y a beaucoup de touristes, il est donc conseillé d’arriver tôt. 

 

 

  • Oaxaca (Mexique) :

 

mexique

 

Le marché d’Oaxaca figure parmi les plus animés et les plus étendus du Mexique. Et parmi les plus typiques, pourrait-on ajouter ! Au cœur du centre historique, classé Patrimoine mondial de l’Unesco depuis 1987, le grand marché (tiangui) du samedi s’étend au pied de maisons coloniales aux façades colorées.

Fruits et légumes à profusion, herbes et épices en tout genre, étals dédiés au chocolat – spécialité d’Oaxaca, à déguster sous toutes ses formes ! – et stands de chapulines, ces sauterelles rouges grillées, arrosées de citron et accompagné d’un piment rouge. Une spécialité locale !

 

 

  • Pike Place Market (Etats-Unis  –  Seattle) : 

 

pike-s-market-photo usa
Certains affirment que ce marché de Seattle est un piège à touristes, d’autres qu’il s’agit d’un trésor national. C’est le plus ancien marché américain encore en activité, fréquenté quotidiennement par 40  000 visiteurs. On trouve ici, sur 4 ha, des livres et des objets d’art anciens, ainsi que les produits habituels des grands marchés. Pike Place est réputé pour son vaste choix de poissons. Méfiez-vous lorsque vous passez commande, on vous lancera peut-être votre poisson à la figure ; le geste est devenu une grande blague de la part de quelques poissonniers sur place (des lecteurs d’Astérix peut-être…).