Marche et Digestion

Un proverbe chinois dit : « Celui qui marche 100 pas après le repas vivra jusqu’à 99 ans ! ».

Après un bon repas, ne cédez pas à la tentation de l’oreiller ! En effet, la position allongée favorise les reflux acides, et cela pour une raison purement mécanique : le contenu de l’estomac n’est plus soumis à la gravité, il peut plus facilement remonter vers l’œsophage et provoquer des brûlures.

Préférez la légendaire « marche digestive ».

Elle porte bien son nom et apporte des bénéfices instantanés sur la digestion.

D’un point de vu « moteur », vous travaillez vos muscles abdominaux en douceur permettant le bon maintien des organes digestifs et favorisant l’évacuation des selles. Vous tendez vos muscles intestinaux facilitant ainsi la digestion. Enfin vous limitez la constipation due à l’inactivité.

D’un point de vue « psychologique », la marche permet d’atténuer les angoisses et le stress que l’on peut ressentir (de manière consciente ou non).  Mais quel est le lien allez-vous nous dire ?!

Le stress est responsable, en partie, d’une digestion douloureuse. C’est un système d’urgence reconnu pour inhiber les activités du tube digestif.  Le stress provoque une libération d’adrénaline dans le corps, qui a pour effet de ralentir la digestion. L’angoisse augmente la sécrétion d’acides gastriques, laissant la porte ouverte aux brûlures d’estomac.  En marchant, le cerveau reçoit le signal qu’il n’y a pas d’urgence pour le moment et l’approvisionnement du corps en oxygène favorise la détente. Le mécanisme psychologique du stress est temporairement désactivé et, décontracté, le transit est davantage stimulé.

Des chercheurs de l’Université de Caroline du Sud (Etats-Unis) ont trouvé que faire une balade post-repas est une bonne façon de dépenser de l’énergie et de se détendre à condition de marcher tranquillement, ou disons le : de se balader !