Marche et vitamine D

Vitamine D, sport, vieillissement :

Thierry MAQUET, UPEC
La vitamine D, est une vitamine liposoluble c’est à dire soluble dans les graisses. Sa particularité tient au fait que sa source principale est synthétisée par l’organisme lui-même. On sait qu’elle est impliquée dans la solidité du squelette, mais son rôle ne s’arrête pas là. Trouvez ici de bonnes raisons de sortir par tous les temps.

Il existe plusieurs variantes de la vitamine D notamment :

– la vitamine D2 qui est d’origine végétale. On la trouve dans la plupart des aliments.

– la vitamine D3 qui est synthétisée au niveau de la peau par l’action des ultraviolets sur le cholestérol. La vitamine D3 est également présente dans les aliments d’origine animale comme les huiles de poissons (la fameuse huile de foie de morue).
On sait depuis longtemps que la vitamine D intervient dans l’absorption du calcium et du phosphore. Elle joue donc un rôle essentiel dans la minéralisation des os. Mais pour être utilisable par l’organisme la vitamine D a besoin de l’action des rayons ultraviolets du soleil. Elle est en effet modifiée au niveau de la peau par les UV. Un minimum d’exposition au soleil est ainsi nécessaire.?L’exposition au soleil est de loin la meilleure source en vitamine D. Plus la peau est foncée, plus il faut s’exposer.?Selon les spécialistes, 10 à 30 minutes de soleil par jour sur le visage, les bras et les mains semblent suffisant. L’exposition ne devra néanmoins pas se faire aux alentours de midi. Enfin, la vitamine D que nous fabriquons pendant l’été peut être stockée pour couvrir nos besoins pendant les mois d’hiver.
Des études plus récentes mettent en évidence que la vitamine D serait aussi impliquée dans :
• La force musculaire
• L’humeur
• Les fonctions cognitives
• Le système immunitaire
• Les maladies cardio-vasculaires
Cette vitamine aurait donc un rôle très important pour les personnes âgées et les sportifs.
Implications pour les personnes âgées:?Les personnes âgées sont d’autant plus à risque qu’elles ont bien souvent des apports alimentaires en vitamine D faibles. L’aptitude de leur peau à synthétiser cette vitamine est diminuée et certaines d’entres elles prennent des médicaments qui interfèrent avec son absorption. De plus, le temps d’exposition au soleil est de moins en moins important.?Une expérience de complémentation spécifique chez des sujets âgés rapporte une diminution significative du nombre de chutes (moins 20% à 30%).?Avant d’en arriver là, on sera donc particulièrement vigilant quant au respect de la règle des 3 produits laitiers par jour et surtout sur l’importance d’une marche journalière au grand air.

Implications pour les sportifs :

Les régimes alimentaires, pauvres en produits gras d’origine animale, peuvent perturber la synthèse de vitamine D par la peau sous l’effet des rayons du soleil provoquant ainsi des carences agissant sur différentes fonctions impliquées dans la performance.? Ceux qui en raison de leur spécialité sportive sont, la plupart du temps dans une salle, devront saisir toutes les opportunités d’entraînement à l’extérieur.?En cas de grande fatigue, de douleurs persistantes au niveau de l’appareil ostéo-articulaire ou musculo-tendineux pendant la période de préparation hivernale, le statut de la vitamine D dans l’organisme sera légitiment interrogé.